VIDÉO : Où rouler à vélo au chaud l’hiver?

Oct 31, 2018

yvan

Reportage

0

Où partir en voyage de vélo l’hiver? On me sollicite souvent pour me demander conseil? Voici quelques suggestions parmi les destinations les plus populaires pour nous, Québécois. Les plus populaires parce que je pourrais ajouter l’Afrique, le sud de l’Espagne et Majorque (mais il ne fait que 10C en moyenne à Majorque en janvier et février), l’Asie, le Texas, la Californie…

CUBA

J’aime Cuba! C’est facile de s’y rendre depuis le Québec, toujours avec des vols directs, et c’est la destination la moins dispendieuse.

En prime, à Cuba, nous avons la chaleur, la mer, la sécurité et un cadeau côté culturel. J’ai toujours accompagné des groupes, mais il faut avouer que même pour les sorties nocturnes je ne me suis jamais senti en danger à Cuba. Le peuple est charmant, réellement accueillant, doublement si vous êtes à vélo. Ensuite, sur l’île on pédale en côtoyant le peuple qui vit beaucoup dans la rue. On voit de vieilles bagnoles en état de décrépitude mais grâce à la débrouillardise légendaire des Cubains, elles roulent encore. On ajoute à cela les nombreuses personnes qui se déplacent à cheval et en charrettes. Quel exotisme ces vieux tacots et ce mode de déplacement à cheval nous procure. Et il y a la musique omniprésente partout. Ouais, j’aime Cuba pour l’aspect culturel, où l’on vit comme il y a j’oserais dire presque 100 ans.

Jibacoa, où j’ai guidé des groupes pour l’agence Ekilib/Sur la route, est probablement la destination la moins onéreuse à Cuba. Mais, côté bouffe, ayez des attentes très basses. Sur Holguin, je n’entends que de belles choses, cependant je ne suis pas allé encore. On me raconte souvent que c’est probablement l’endroit sur l’île où la restauration est de meilleure qualité qu’ailleurs. Ma préférence va pour Trinidad où les complexes tout inclus sont à 10 minutes de taxi du cœur de la ville, animé et faisant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce que je me suis entiché de Trinidad! Et c’est dans cette région, en effectuant l’ascension du très difficile Topes de Collantes, que j’ai… j’ai… je vous le dis ou pas… j’ai mis pied à terre! Et oui… Ekilib y offre un forfait en novembre et en mars. Allez-y, vous m’en redonnerez des nouvelles.

ARIZONA

Là où j’aimerais bien avoir un camp de base permanent, c’est à Tucson en Arizona. En janvier, les températures maximales moyennes sont de 19C. En mars, elles s’élèvent à 24C et en avril à 28C.

À Tucson, la variété des parcours permet de ne pas tomber dans la routine et les routes sont sublimes. Les décors parsemés de cactus géants saguaros sont dépaysants à coup sûr. Une randonnée vélo dans le parc national Saguaro va vous procurer de très belles émotions. Et il y a le fait que nous logeons aux abords de la ville et non pas d’un centre de villégiature où les prix sont gonflés. Entendons-nous, j’adore l’hiver! Par contre, se retrouver à vélo, dans la piscine ou à cuisiner sur le BBQ à plus de 90F, parfois 100F, et au sec puisque c’est le désert, recèle quelque chose de jouissif.

À cela, ajoutons le trophée des cyclistes qui veulent vivre une expérience, le fameux mont Lemmon. Si les monstres sacrés du Tour de France font 21 km d’ascension pour le Ventoux et 15 km pour le Tourmalet et l’Alpe d’Huez, alors sachez que la montée de Lemmon totalise… 42 km! Bon, d’accord, elle est moins pentue, mais le défi est très costaud. Tout en bas, nous avons les cactus et tout en haut, un centre de ski alpin. La démesure! À ceux qui sont de calibre différents ou qui hésitent, je dis : il faut absolument y aller parce que la route est spectaculaire dès le 1er kilomètre et puisqu’elle est un cul-de-sac, si vous en avez ras-le-bol à un certain moment, vous revenez sur vos pas tout simplement. Atteindre le sommet n’est donc pas une obligation afin de redescendre dans une autre vallée.

AILLEURS…

Certains vont me dire : «Yvan, n’oublie pas la Virginie.» Vrai. La Virginie est une destination de toute beauté pour laquelle j’ai tout un coup de coeur. Et nul besoin de prendre l’avion. Mais, on y met le cap au printemps, pas en hiver. J’ai été conquis par Brevard et Asheville en Caroline-du-Nord aussi et je souhaite y retourner le plus tôt possible.

On me parle souvent de la Guadeloupe, où j’admets ne pas être allé à ce jour. J’entends souvent des commentaires négatifs sur la circulation automobile très dense. Mais, personne ne remet en question la splendeur des paysages et la gastronomie de ce DOM (département outre-mer français).

La Floride? Ceux qui me disent aimer la Floride sont ceux qui y vont pour s’entraîner, rouler à fond  la caisse 2-3 heures puis rentrer au bercail. Comme cyclotouriste qui privilégie les longues sorties, je cherche encore. Les autorités touristiques de la Floride sont venues me rencontrer récemment pour me faire part des progrès réalisés. Je devrais pouvoir vous en reparler dans les prochains mois après un repérage là-bas.

Ne vous gênez pas pour formuler des commentaires, me contredire même, et aussi pour me formuler des suggestions! info@yvanmartineau.com ou https://www.facebook.com/YvanMartineau/

Vidéo amateur: tournée lors d’un séjour dans la région de Jibacoa.

Note: Yvan Martineau est non seulement animateur et journaliste voyage vélo au sein de grands médias réputés et sur les réseaux sociaux, il se spécialise également en production vidéo de voyages, vélo, aventure et nature. Yvan Martineau œuvre aussi en production vidéo corporative pour mettre des succès d’entreprises en vedette.  
Post by Yvan Martineau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *