Dérapage gouvernemental!

Mai 17, 2018

coraille

Chronique

3

Insensé!

Selon le nouveau code de la sécurité routière au Québec instauré en mai 2018, l’omission d’un réflecteur en plein jour sur un vélo est dorénavant sanctionnée à même hauteur que le non-respect d’un feu rouge ou de l’arrêt d’un autobus scolaire! Il ne s’agit là que d’un seul exemple. Je suis automobiliste, cycliste, piéton.  Comme tous les autres usagers de la route, évidemment, on doit revoir notre comportement.

Mais, pendant que les différents gouvernements tolèrent depuis trop longtemps le non respect des limites de vitesse et la conduite dangereuse; pendant qu’on ne modifie pas la loi afin d’interdire les contestations de contraventions détectées par radars photos; pendant qu’on ne s’attaque pas sérieusement aux causes des décès des piétons et cyclistes tués par des automobilistes, ce cher gouvernement libéral (qui n’en a heureusement plus pour longtemps, selon toutes indications) impose dorénavant pour certaines infractions des hausses d’amendes de 433% pour les infractions à vélo.

«Pendant que ce même gouvernement ferme les yeux sur les véritables problèmes identifiés, avérés et bien documentés, tels que la distraction au volant, qui est mise en cause dans un nombre croissant de collisions, de décès et de blessés graves sur la route, celui-ci nous propose plutôt une hausse salée des contraventions pour les cyclistes», souligne Vélo-Québec.

Concrètement, cela signifie aussi qu’un cycliste doté de pédales automatiques, dont les souliers ne sont pas munis de réflecteurs, est passible de deux contraventions, pour un total de 254 $, s’il circule sans accrocher de bande réfléchissante à ses chevilles et ce, en plein jour!

Je le redis: les cyclistes, nous devons revoir nos comportements. Mais, face aux problèmes de vitesse excessives sur nos routes, conduite avec facultés affaiblies, textos ou cellulaire au volant, qui sont de véritables plaies et qui causent des décès, ces nouvelles mesures frisent le scandale.

Voilà un dérapage non contrôlé de la part des autorités…

1%, c’est trop pour le vélo

C’est «chic et tendance» pour les politiciens de s’afficher en faveur du transport collectif, du cocktail transport, du développement des pistes cyclables pour favoriser les déplacements à vélo ou à pied vers le boulot, de mesures pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, etc.

La réalité, c’est qu’il s’agit de poudre aux yeux. Le lien pour piétons et cyclistes entre l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de Grâce et celui du Sud-Ouest qui était prévu lors de l’annonce de la construction de l’échangeur Turcot a disparu. Cela représentait 1% du projet de 4 milliards $. Mais, c’est encore trop de toute évidence, 1%. Et pariez que la facture de 4 milliards $ va gonfler encore et qu’il n’y aura même pas de miettes pour rectifier le tir et respecter la promesse initiale.

Rappelez-moi, ils chantaient quoi, les Loco Locass? Libérez-nous des…

142 millions $… mais rien pour le vélo

La conversion de l’autoroute Bonaventure en boulevard urbain –fort joli d’ailleurs- a coûté 142 millions $ aux contribuables. Le tout fait 100 mètres de largeur. Quel espace a-t-on prévu pour les déplacements à vélo? 0 comme dans zéro.

Retour sur le nouveau code de la sécurité routière

Revenons au nouveau code de la sécurité routière. Ce croquis vous indique où doivent être placés les équipements requis sur un vélo selon les nouvelles mesures entrées en vigueur le 18 mai 2018.

cid:image002.jpg@01D3F298.E3E3BC20

  1. Réflecteur rouge à l’arrière
  2. Réflecteur rouge ou blanc (avant, on ne spécifiait pas la couleur) aux rayons de la roue arrière ou flancs du pneu réfléchissants ou bande réfléchissante continue des deux côtés de la jante ou bande réfléchissante rouge ou blanche sur chaque hauban
  3. Réflecteur blanc à l’avant
  4. Réflecteur jaune ou blanc à chaque pédale ou des bandes réfléchissantes autour de chaque cheville ou des bandes réfléchissantes sur les chaussures
  5. Réflecteur jaune ou blanc (avant, on ne spécifiait pas la couleur) aux rayons de la roue avant ou flancs du pneu réfléchissants ou bande réfléchissante continue des deux côtés de la jante ou bande réfléchissante jaune ou blanche de chaque côté de la fourche

 

Post by Nancy Laplante

3 Responses to Dérapage gouvernemental!

  1. Germain Berube

    L’ironie de tout cela est que le port d’un casque protecteur n’est pas requis par la loi au Québec.

    Allez donc comprendre la logique.

  2. Jacques Larouche

    Sur Facebook, Primo Vélo publiait les fameuses bandes réfléchissantes soit des blanches ou des noires pour répondre aux fameuses règles fixées par notre bon «  gouvernement ». Ayant un vélo de couleur noire et rouge, j’si Donc choisi d’acheter les bandes noires. Je trouvais que les bandes contrastaient trop avec mes couleurs.
    À ce que je vois les bandes noires ne font pas parties des règles imposées.
    J’ai dépensé 40.00$ inutilement. Les retourner vont me coûter des frais.
    PS essayer sur des sites européens qui vendent de l’équipement, je n’ai aucun de ces sites qui vendent ces fameuses bandes. Comme d’habitude il y a à peu près juste au Québec qu’on nous impose ces fameuses règles avec des amendes incroyables. On va passer plus de temps en cours pour contester ces amendes qu’a Faire du vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *